Botanique

Salvia divinorum appartient au genre Salvia, ou sauge. Vous trouverez des sauges partout, peut-être même dans votre jardin, mais en général il ne s’agit pas de Salvia divinorum. Il y a près de 900 espèces de sauge. Parmi elles, il y a un grand nombre de plantes ornementales et également la Salvia officinalis, utilisée en cuisine. Le genre Salvia appartient à la famille des menthes, ou lamiacées (autrefois labiacées), qui comprend également des herbes communes comme l’origan et le basilic.

Salvia divinorum signifie littéralement « sauge des devins ». Elle a également plusieurs noms communs : Ska (Maria) Pastora, herbe de la bergère, herbe de Marie, Sally-D, et sadi. La plante est indigène à une petite région d’Oaxaca, Mexique, où elle pousse dans les territoires montagneux des indiens mazatèques. Salvia divinorum est une plante diffuse et vivace qui peut attendre 1,2 à 2 mètres et qui préfère une situation ombreuse et humide. Les tiges sont rectangulaires et creuses. Les feuilles (15-20 cm) sont vert foncé et dentelées. La plante fleurit très rarement entre octobre et juin. Les fleurs sont bleues ou blanches.

Ce n’est que rarement que la Salvia produit des graines, même si elle est minutieusement fécondée à la main. Les rares graines produites par la plante ne sont pas souvent viables : seulement un petit pourcentage se développera en plante adulte. La plante sauvage se propage en tombant par terre. La plante s’enracine où elle touche le sol. Dans un environnement humide, on peut même voir les racines se développer avant que la plante ne tombe. Puisque les racines se forment si rapidement, la salvia est très facile à propager par des boutures. Certains botanistes croient même que Salvia divinorum est un soi-disant « cultivar » , ce qui signifie qu’elle est une plante cultivée qui n’a pas d’homologue naturel. Les champs de salvia qu’on trouve au Mexique ont certainement été cultivés.

Puisque la Salvia divinorum produit si peu de graines, presque toutes les plantes en circulation ont été cultivées à partir de deux clones mères. Le premier est la plante rapportée par Gordon Wasson en 1962 (appelé « variété Wasson-Hoffman »), le deuxième s’appelle « Palatable » et a été introduit par Brett Blosser en 1991. Pour cette raison la variété génétique de la Salvia divinorum disponible est très limitée. L’expert de la salvia Daniel Siebert a réussi à cultiver un nombre de clones à partir de graines produites par des plantes des deux variétés.

Liens: